calvitie-homme

Traitement Anti-calvitie : de graves effets dénoncés.

Médicament contre la calvitie : la justice s’intéresse aux graves effets indésirables dénoncés.

La justice a ordonné mardi des expertises pour évaluer le lien éventuel entre la prise de finastéride, principe actif d’un médicament anti-calvitie et les troubles ressentis par trois hommes, dont l’un s’est suicidé.

Les alertes s’accumulent depuis 2012 partout dans le monde autour de cette pilule controversée, prescrite à 30 000 patients et connue pour bloquer l’action de la testostérone. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a lancé une première mise en garde en 2017 sur une hausse du risque de dépression.

Le Propecia directement visé Le tribunal de grande instance de Nanterre, saisi en référé (procédure d’urgence) par deux hommes et la famille d’un troisième, décédé en 1996, a demandé que ces expertises soient menées sous un « délai de huit mois ».

Le collège d’experts devra notamment « dire si le dommage survenu et ses conséquences étaient probables, attendus et redoutés » chez ces patients « en particulier ». Et « s’il résulte » du médicament « une atteinte permanente à l’intégrité physique et/ou psychique » de ces derniers.

Le laboratoire américain Merck Sharp & amp ; Dohme (MSD), qui commercialise le produit, n’a pas souhaité s’exprimer.

Tags: No tags

Comments are closed.